Historique

Des abris troglodytiques sur Aiglun attestent d'une présence humaine très ancienne.
Au moyen âge, plusieurs excavations naturelles aménagées par l'homme en systèmes défensifs sont encore bien conservées.

Aiglun, sous le nom d'Aiglesunum ou Aigledunum est mentionné dans des archives du 13 éme siècle. Certainement un habitat fortifié préfigurant la naissance du village.

C'est à partir de cette période que le lieu se développe fortement.

Il suit l'histoire des luttes entre les comtes de Provence et la maison de Savoie.

Le village est rattaché aux terres neuves de Provence.

En 1388, il passe à la maison de Savoie avec le futur comté de Nice après la mort de la reine Jeanne de Naples, comtesse de Provence. Les terres de Provence prirent le nom de comté de Nice en 1526.

Puis, Aiglun, faisant partie des communes de la rive droite de l'Estéron, revient à la France lors du traité de Turin le 24 mars 1760.

Au 16 ème siècle, le fief d'Aiglun passe de famille en famille par ventes successives.
Le 18 mars 1562, la famille de Grasse le vend aux frères Georges et Claude Malopera. Puis ensuite, aux familles Caissotti (1605), Fabri (1634), Claretti (1670), Bonetto (1673), Blanchi (1754), avant de retourner à la couronne.

Dans les archives on peut trouver un acte de donation le 7 octobre 1482 à la communauté d'Aiglun, d'un terrain avec habitation pour y établir l'Hôpital du saint Esprit.

À la veille de la Révolution, du point de vue administratif, la commune dépend de la viguerie de Grasse.

- du point de vue judiciaire, elle est siège d'une justice seigneuriale et ressort de la sénéchaussée de Grasse, puis en appel du Parlement d'Aix.
- du point de vue ecclésiastique, la paroisse dépend du vicariat de Puget-Théniers, dans le diocèse de Glandèves suffragant de l'archevêché d'Embrun.

1790-1860

Lors de la création des départements en janvier 1790, le village est rattaché au Var.

- du point de vue administratif il dépend du district, puis à partir du 28 pluviôse an VIII, de l'arrondissement de Grasse et du canton de Séranon. L'arrêté du 15 brumaire an X (6 novembre 1801) portant réduction des justices de paix du département du Var le rattache ensuite au canton de Saint-Auban.
- du point de vue judiciaire, il dépend de la justice de paix de Saint-Auban (jusqu'à sa suppression en 1958), du tribunal de Première Instance de Grasse (aujourd'hui Tribunal de Grande Instance) et en appel de la cour d'appel d'Aix.
- du point de vue religieux, la carte des évêchés se calquant sur les départements, la paroisse dépend de l'évêque de Fréjus (supprimé de 1801 à 1822), suffragant de l'archevêché d'Aix.

1860 à nos jours

Après le rattachement du Comté de Nice à la France par le traité du 24 mars 1860, Aiglun est réuni, avec l'ensemble de l'arrondissement de Grasse, au nouveau département des Alpes-Maritimes par la loi du 23 juin 1860.

- du point de vue judiciaire, les ressorts ne changent pas.
- du point de vue ecclésiastique, en 1886, il devient paroisse du diocèse de Nice, suffragant de l'archevêché d'Aix. H. Cavalié

Sa démographie est recensée dans les archives depuis 1790. En cette année, la population est de 245 habitants. On remarque un pic de 380 habitants en 1851 avant un déclin régulié pour atteindre en 1968 50 habitants. Depuis la population est sensiblement remontée pour atteindre 94 habitants au dernier recensement de 2008.

Liste des Maires depuis la révolution Française:

1793-An II ALZIARI Jean-Pierre (plus tard ALZIARY DE MAUSSÉNA)
An II-An V COMBE Pierre-Joseph
An V-An VI FOUQUES Honoré
An VI-An VII BAUCHIER Pierre-Jean
An VII-An IX BARLET Irénée
An IX-An X ALZIARI Jean-Pierre
An X-1813 COMBE Pierre-Joseph
1813-1832 ALZIARY DE MALAUSSÉNA Jean-Pierre
1832-1834 COMBE Pierre-Joseph
1834-1843 FAISSOLLE Dominique
1843-1848 BAILET Joseph
1848-1851 BERNARD Louis Paulin Casimir
1851-1866 GRANIER Jean-Baptiste
1866-1871 BERNARD Antoine
1871-1876 BERNARD Louis Paulin Casimir
1876-1878 BONNEFOI Auguste
1878-1888 MARTEL Désiré
1888-1892 JAUME Jean-Pierre
1892-1900 GUIZOL Pierre-Jean
1900-1912 JAUME Jean-Pierre
1912-1920 ROUX Eugène
1920-1942 BLANC François
1942-1945 MARTIN Pierre
1945-1978 BLANC Marius
1978-2001 BLANC Josette
2001-2004 MONTIGLIO Irène
2004-..... BRÉMOND Charles

Bibliographie sur Aiglun:

*BASSO (Monique) et FERMENT (Louisette), Aiglun (Alpes-Maritimes. Naissances, mariages, décès 1736-1840, Association Généalogique et Héraldique des Alpes-Maritimes et de Monaco (" A.G.H.A.M.M. "), Nice, 2001, 47 pages [Cote à la bibliothèque des Archives Départementales des Alpes-Maritimes : BR 6995.)

*CESSOLE (Chevalier Victor de...), " La cascade de Vegay. Aiglun et ses environs ", in 15ème Bulletin de la Section des Alpes-Maritimes du Club alpin Français, Nice, 1895, 12 pages [Cote A.D.A.M. : FL 410].

*COMPAN (Michel), " L'habitat sous roche d'Aiglun ", in Le Mesclun, n° 18 pages 16-18, Nice, 1992 [Cote A.D.A.M. : PERA 0606].

*FIGHIERA (Jean-Philippe), Statuts municipaux d'Aiglun en latin et en langue d'Oc des XVe et XVIe siècles : Étude linguistique et historique, Thèse pour l'obtention du Doctorat de 3ème cycle d'Études Latines, sous la direction de René BRAUN, Université de Nice, U.E.R. Civilisations, Centre de romanistique, Nice, 1987, 758 pages [Cote A.D.A.M. : III 9116].